Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal (SCFP)

Le plus important Syndicat du secteur municipal québécois

Actualités Articles Pointe-Claire : une nouvelle convention négociée d'égal à égal !

Pointe-Claire : une nouvelle convention négociée d'égal à égal !

vendredi 25 novembre 2016 | Paix industrielle jusqu'en 2020

Réunis le matin et le soir en assemblée extraordinaire le mardi 22 novembre, les Cols blancs de la Ville de Pointe-Claire représentés par le Syndicat des fonctionnaires municipaux (SCFP) ont entériné à 96 % une entente de principe intervenue le 10 novembre.

Soucieux de contrer la précarité d’emploi, le Syndicat a obtenu la création de plusieurs postes permanents. De plus, les salariés à statut précaire bénéficieront, outre la sécurité d’emploi, des mêmes avantages que leurs collègues permanents ainsi que d’une progression salariale beaucoup plus avantageuse.

Sur le plan des avantages sociaux, signalons des avancées majeures en matière de conciliation vie-famille-travail comme l’obtention d’un horaire comprimé de quatre jours et demi (4 1/2), l’amélioration des congés spéciaux et une plus grande flexibilité d’utilisation de la banque de temps globale.

Ajoutons aux gains syndicaux une contribution supplémentaire de l’employeur au plan d’assurance médicaments des syndiqués et des hausses salariales totalisant 16,25 % sur une période de sept ans.

« Nous sommes très satisfaits de cette entente qui, en plus de procurer des augmentations annuelles pouvant atteindre 2,75 %, assure à nos membres et aux citoyens une paix industrielle d’une durée de sept ans », a affirmé Mario Sabourin, vice-président au Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal (SCFP). « Non seulement la nouvelle convention comporte-t-elle une amélioration de l’ensemble des conditions de travail des salariés de Pointe-Claire, mais aussi les pourparlers se sont-ils déroulés dans un climat des plus respectueux. Cela a permis aux parties de simplifier certains aspects de la convention collective en tenant compte de la réalité et des besoins de cette municipalité qui compte plus de 350 Cols blancs à son service », a précisé M. Sabourin qui souligne également l’excellent travail de tous les membres du Comité de négociation, dont la directrice syndicale Ginette Schinck et le conseiller syndical SCFP Stéphan Meloche. En effet, ils ont su démontrer que l’on peut s’entendre sans recourir aux artifices des lois matraques (Loi 110) récemment adoptées par le gouvernement Couillard.

Les syndiqués de la Ville de Pointe-Claire étaient sans contrat de travail depuis le 31 décembre 2015. Leur nouvelle convention collective couvre la période du 1er janvier 2016 au 31 décembre 2022.

« L’employeur a entendu l’ensemble de nos préoccupations. La durée de l’entente reflète bien cette écoute. Tout comme nos membres, le Comité de négociation est satisfait de l’entente conclue. Et, n’en déplaise au gouvernement Couillard et sa loi sur le pacte fiscal (Loi 110), les parties n’ont pas eu besoin d’intervention externe imposée pour en arriver à un règlement », a conclu le conseiller Stéphan Meloche.